L'IA prend la route

Aujourd'hui, il est difficile de trouver plus populaire que l'intelligence artificielle, ou IA. Ce domaine technologique a littéralement explosé ces dernières années et l'industrie automobile y contribue fortement. Les véhicules autonomes ne sont plus de la science-fiction. Ils nécessitent l'IA la plus évoluée.

L'IA se définit comme la capacité qu'a une machine ou un programme informatique à penser, apprendre et décider. Autrement dit, à imiter la connaissance humaine. Si le terme est apparu dès le milieu des années 50, le développement de la technique s'est considérablement accéléré récemment. L'une des raisons principales est l'évolution rapide des véhicules autonomes.

Henrik Kaijser est spécialiste des technologies de l'IA et de l'apprentissage automatique au sein du groupe Volvo. Il travaille au développement de l'IA pour les véhicules autonomes au CampX. Il participe aussi très activement à la coopération avec Nvidia, partenaire de Volvo, qui a développé une plateforme de pointe pour l'IA dans les véhicules autonomes.

Il est à la fois extrêmement intéressant et difficile de développer des véhicules autonomes. Je suis convaincu que de tels véhicules amélioreront la sécurité routière.

Le groupe Volvo travaille actuellement à la commercialisation dans un proche avenir de trois solutions de transport autonomes.  

Le produit phare s'appelle Vera, un véhicule électrique sans cabine et à l'aspect très futuriste. Vera est un véhicule conçu pour des tâches régulières et répétitives, exécutées à faible vitesse et sur de courtes distances, dans des lieux où d'importants volumes de marchandises doivent être livrés avec une haute précision comme dans les ports, les usines ou les centres logistiques.

Le groupe Volvo développe également des applications routières dans lesquelles des véhicules circulent entre des plateformes distantes. Ces véhicules ont un aspect plus classique et sont plus rapides que Vera.

La troisième solution est en cours de déploiement dans le cadre d'un projet en Norvège. Six camions autonomes Volvo FH transporteront du calcaire sur une distance de cinq kilomètres entre la mine et le concasseur, en passant notamment dans des tunnels. Le client, Brønnøy Kalk AS, achète la solution de transport entre les deux plateformes et non les véhicules. Ce modèle économique est susceptible de devenir plus courant à l'avenir.

L'IA est actuellement utilisée pour la perception, c'est-à-dire pour permettre au véhicule de « voir » son environnement et, par exemple, déterminer la position d'autres véhicules et de piétons ou encore la présence de nids-de-poule ou de débris sur la route. À l'avenir, l'IA sera utilisée à bien d'autres fins. « L'IA va nous permettre de nous diriger dans la circulation, de prévoir ce que les autres usagers de la route vont faire et bien plus encore », a déclaré Henrik Kaijser.

En savoir plus

CampX by Volvo Group

Rencontrez d'autres personnes du CampX

L'innovation nécessite un large éventail de compétences. 

Rencontrez d'autres experts du CampX ici
Contactez-nous au CampX by Volvo Group

Nous contacter

Votre entreprise ou vous-même souhaitez en savoir plus sur CampX by Volvo Group ?

Nous contacter