Première mission de Vera : Volvo Trucks présente une solution de transport autonome entre un centre logistique et un port

Vera, le véhicule électrique, connecté et autonome de Volvo Trucks, fera partie d'une solution intégrée pour le transport de marchandises entre un centre logistique et un terminal portuaire à Göteborg, en Suède. Cette mission est le fruit d'une nouvelle collaboration entre Volvo Trucks et la société de transport maritime et de logistique DFDS.

Vera dans le port avec un conteneur

Vera, le véhicule autonome et électrique de Volvo Trucks, se prépare pour une première mission : le transport de marchandises dans un flux connecté et répétitif d'un centre logistique DFDS à un terminal portuaire. La nouvelle collaboration est un premier pas vers la mise en œuvre de Vera dans une véritable opération de transport. C'est aussi l'occasion de développer son potentiel pour d'autres missions similaires.

L'objectif de cette collaboration est de déployer Vera dans un cas d'usage concret, au sein d'un système connecté assurant un flux continu de marchandises entre un centre logistique DFDS et un terminal portuaire pour un acheminement mondial.

En 2018, Volvo Trucks a présenté sa première solution électrique, connectée et autonome, conçue pour les missions répétitives dans les centres logistiques, les usines et les ports. Vera convient aux courtes distances et permet de transporter de grands volumes de marchandises avec un haut niveau de précision.

« Nous avons maintenant la possibilité de mettre en oeuvre Vera dans un cadre idéal et d'optimiser encore son potentiel pour d'autres opérations similaires », a déclaré Mikael Karlsson, directeur des Solutions autonomes chez Volvo Trucks.

Vera transportant un conteneur sur une voie publique à Göteborg

L'objectif est de mettre en place un système connecté composé de plusieurs véhicules Vera supervisés par une tour de contrôle. Il s'agit de permettre un flux continu et constant répondant à des exigences d'efficacité, de flexibilité et de durabilité accrues. La collaboration avec DFDS est un premier pas vers la mise en œuvre de Vera dans une véritable mission de transport sur la voie publique selon des itinéraires déterminés dans une zone industrielle.  

« Nous voulons être à la pointe du transport connecté et autonome. Cette collaboration nous aidera à développer une solution à long terme efficace, flexible et durable pour accueillir les véhicules autonomes se présentant à nos portes, au bénéfice de nos clients, de l'environnement et de notre activité », a déclaré Torben Carlsen, président-directeur général de DFDS.

Avant de pouvoir être pleinement opérationnelle, la solution de transport autonome fera encore l'objet de perfectionnements en termes de technologie, de gestion des opérations et d'adaptation des infrastructures. En outre, les précautions nécessaires seront prises pour répondre aux exigences de la société en matière de sécurité.

À mesure que Volvo Trucks acquerra de l'expérience, il sera possible d'utiliser Vera dans des applications similaires en complément des solutions de transport actuelles.

« Les transports autonomes à faible niveau sonore et à zéro émission de gaz d'échappement ont un rôle important à jouer dans l'avenir de la logistique et profiteront autant aux entreprises qu'à la société dans son ensemble. Nous considérons cette collaboration comme un point de départ important et voulons être chef de file dans ce domaine. Vera a peut-être une limite de vitesse, mais pas nous. Les tests ont déjà commencé et nous prévoyons de déployer la solution dans les prochaines années », a ajouté Mikael Karlsson.

Faits et chiffres :

  • La mission consiste à déplacer des conteneurs du centre logistique DFDS de Göteborg vers un terminal portuaire en fonction de la capacité requise.
  • Le système autonome est surveillé depuis une tour de contrôle par un opérateur également responsable du transport.
  • La solution est adaptée aux flux répétitifs avec une vitesse maximale de 40 km/h.
  • Le déploiement du système de transport intégré englobe l'adaptation des infrastructures, y compris l'installation de portes automatisées aux terminaux.
  • Volvo Trucks et DFDS sont les principaux partenaires, mais plusieurs acteurs participent à la mise en œuvre de la première mission de Vera.
  • DFDS fournit des services de ferry et de transport en Europe et en Turquie, générant des revenus annuels d'environ 17 milliards de DKK. Les 8 000 employés travaillent sur des navires et dans des bureaux dans 20 pays. DFDS, dont le siège est à Copenhague, est cotée au NASDAQ Copenhague.
  • L'initiative est menée avec le soutien de l'Agence suédoise pour l'innovation Vinnova, de l'Administration suédoise des transports et de l'Agence suédoise de l'énergie par le biais de la FFI (Initiative de recherche et d'innovation stratégiques en matière de véhicules).

LIEN vers les vidéos de Vera en exploitation et les entretiens
LIEN vers le film de présentation (YouTube)
LIEN vers les images haute résolution
LIEN vers le communiqué de presse au format PDF

Sur le même sujet

Volvo Trucks présente des véhicules prototypes électriques lourds pour les travaux de construction et le transport régional

Comment réduire l'impact du trafic de marchandises lourd sur l'environnement et le climat, alors que la demande de transport continue d'augmenter ? Volvo Trucks, qui a récemment lancé la commercialisation de ses véhicules électriques pour les ...

le groupe Volvo franchit la barre du million de véhicules connectés pour une durabilité, une disponibilité et une sécurité accrues

Le groupe Volvo a livré à ses clients plus d'un million de véhicules connectés, qu’il s’agisse de camions, de bus ou d’engins de chantier. Les nombreuses données collectées servent à renforcer la productivité en augmentant la disponibilité des ...

Volvo Penta et Fountaine-Pajot dévoilent un catamaran à voile électrique à Cannes

Proposant une nouvelle expérience de navigation respectueuse de la nature, Volvo Penta and Fountaine-Pajot présentent un concept de catamaran à voile électrique au Cannes Yachting Festival 2019.

...