Un lien vital

Au Liban, l'approvisionnement en électricité n'est jamais garanti. C'est avec le concours de Volvo Penta que Khonaysser Group en assure la continuité à ses clients
Un lien vital

Le Liban a des infrastructures électriques sous-développées qui ne répondent pas aux besoins du pays. Comme l'État n'est en mesure de fournir de l'électricité que 12 heures par jour en moyenne, les coupures font partie du quotidien. Dans les hôpitaux du pays, même une courte interruption peut être une question de vie ou de mort.

« Sans électricité, l'établissement fermerait. C'est aussi simple que cela », affirme Mouin Abouzahr, directeur général du Labib Medical Center. « Vous ne pouvez plus rien faire, sinon transférer vos patients vers une autre clinique. Un approvisionnement continu en électricité est vital, c'est le cœur de l'hôpital. »

Un hôpital de 164 lits

Situé à Sidon dans le sud du Liban, cet hôpital de 164 lits est l'un des plus importants de la région. Au fil des années, il a dû relever des défis inimaginables pour assurer la continuité des soins. Tout au long de cette crise, l'hôpital a pu compter sur l'électricité produite par les groupes électrogènes fournis par Khonaysser Group et dotés de moteurs Volvo Penta, complétés par un service d'entretien et de maintenance 24 h/24 et 7 j/7 assuré par Khonaysser Group. « Actuellement, l'hôpital est équipé de trois groupes électrogènes de 500 kVA synchronisés : deux pour les applications prioritaires et un de secours pour les urgences ou en cas de délestage. Autrement dit, l'hôpital est approvisionné en toutes circonstances, sans microcoupures. »

Les gratte-ciel vitrés et éclairés au néon et les panneaux d'affichage électroniques de Beyrouth ne laissent rien voir de la crise énergétique qui frappe le pays. Le centre historique de la ville a retrouvé son lustre d'antan, lorsque l'on surnommait Beyrouth le Paris du Moyen-Orient ; ses rues sont bordées des enseignes des  plus grandes marques de mode. Mais au-delà des apparences, cachés sur les toits ou dans les sous-sols, se trouvent un nombre incalculable de groupes électrogènes produisant l'électricité nécessaire.

Un lien vital

Khonaysser a commencé à acheter des moteurs Volvo Penta en 1992. Cinq ans plus tard, Khonaysser Group devenait l'importateur exclusif de Volvo Penta au Liban. L'entreprise familiale n'a cessé de croître dès lors. La couleur verte caractéristique de ses groupes électrogènes est un clin d'œil à la couleur des moteurs Volvo. Le produit à proprement parler n'est qu'un élément de l'équation qui doit s'appuyer sur un service après-vente de qualité. « Entre 60 et 70 % de nos clients s'intéressent surtout au service que nous sommes en mesure de proposer », indique Elias Khonaysser. « Si le groupe électrogène d'un client tombe en panne, il se retournera contre Khonaysser. Notre réputation est en jeu ! » La fourniture d'un service après-vente rapide et efficace a donc toujours été une priorité et l'entreprise peut déployer 7 j/7 et 24 h/24 une équipe de techniciens à la disposition de ses clients pour assurer la maintenance préventive ou une intervention d'urgence.

« Par chance, Volvo Penta a su nous soutenir à 100 % dans le domaine de l'après-vente », confie Antoine Khonaysser. « Nous sommes en contact chaque semaine avec l'équipe chargée des pièces de rechange chez Volvo Penta. Nous lui transmettons régulièrement des rapports pour qu'elle se familiarise avec les spécificités de notre activité et  puisse tout mettre en œuvre pour que nous ne perdions pas de part de marché. Notre collaboration est une réussite qui dure. »