Grandes tendances

Équilibrer les défis mondiaux

Pour soutenir le développement sans renoncer à la croissance, nous devons trouver le juste équilibre entre nos activités commerciales et les limites de la planète et les ressources de la société. 

Grandes tendances | Groupe Volvo

Perspective globale

Contribuer à un monde prospère, dans tous les sens du terme, implique de tenir compte dans nos activités de l'impact sur l'environnement et de l'utilisation des ressources limitées de notre société.

L'illustration sur la droite, qui est une version simplifiée du modèle « Doughnut Economics » de Kate Raworth, montre comment réaliser le développement humain sans mettre en péril le système terrestre. Il comprend deux limites : la limite sociale intérieure et la limite environnementale extérieure, désignées respectivement fondement social et plafond écologique. Elles délimitent une zone qui représente un espace sûr sur le plan environnemental et socialement juste pour permettre à la population de prospérer. C'est dans cette zone que se situe le développement économique inclusif et durable.

Si les ressources de la société viennent à manquer, cela signifie que les gens n'ont pas assez de nourriture, d'eau, de soins de santé, d'énergie, etc. Cela aura un impact négatif sur les droits de l'homme. Une exploitation excessive des ressources naturelles entraînera pour sa part un changement climatique ou une perte de biodiversité.

D'après ce modèle et notre analyse de scénario PESTEL (politique, économique, social, technologique, environnemental et juridique), un certain nombre de tendances clés se dégagent pour notre industrie.

Perspective de l'industrie

Menaces environnementales et raréfaction des ressources

La combustion d'énergies fossiles est une source majeure de rejet de CO2 et d'autres émissions, responsables du changement climatique et de la pollution. Les entreprises de notre secteur réagissent en améliorant l'efficacité énergétique et en s'orientant vers des solutions de remplacement moins polluantes. Les préoccupations environnementales suscitent un vif intérêt et des opportunités dans le domaine de l'électromobilité et des carburants alternatifs et renouvelables.

La rapidité et l'orientation du développement varient selon les régions et les villes en fonction de la disponibilité des ressources naturelles et des combustibles, des infrastructures, de la volonté politique et des incitations. Nous nous efforçons de gérer la pénurie de ressources en trouvant de meilleurs moyens d'utiliser les transports et de recycler, réusiner et remettre en état des produits et des composants.

Urbanisation

Le Fonds des Nations unies pour la population prévoit que la population mondiale atteindra les neuf milliards en 2050. La moitié vit déjà dans les villes. Au cours de la prochaine décennie, nous assisterons à un déplacement beaucoup plus important des zones rurales vers les zones urbaines, surtout en Asie et en Afrique. À mesure que les populations urbaines croissent, les exigences de mobilité augmentent également.

Les villes sont confrontées à des problèmes sociaux et environnementaux croissants, notamment les embouteillages, la pollution, le bruit et les accidents de la route. Le secteur des transports et des infrastructures doit continuer à fournir des solutions plus sûres, plus propres et plus efficaces pour tous les types de développement urbain, qu'il s'agisse de villes petites ou moyennes ou de mégapoles.

Incertitude géopolitique

Nos solutions de transport et d'infrastructure répondent à une demande forte sur divers marchés à travers le monde. La fragmentation et l'instabilité géopolitique croissante du monde se traduisent par des règles commerciales divergentes, des réglementations hétérogènes en matière de transport, des exigences diversifiées des clients et une dynamique concurrentielle entre les marchés et au sein de ceux-ci.

Notre secteur doit faire face à des conditions économiques, protectionnistes et réglementaires changeantes, accéder au capital humain et le développer, et améliorer la durabilité, l'efficacité, la sécurité et la sûreté dans la chaîne de valeur.

Sécurité et protection

Chaque année, les accidents de la route font plus de 1,2 million de morts et 50 millions de blessés dans le monde. Il est nécessaire de renforcer la sécurité routière et l'efficacité des transports. Une meilleure éducation à la sécurité routière et une meilleure planification des routes font partie de la solution, sans parler des progrès réalisés en termes d'automatisation des véhicules commerciaux et autres engins.

Nous anticipons une intensification de cette tendance, y compris en matière d'automatisation au sein de la fabrication. Le recours à des véhicules autonomes permettra à l'industrie d'offrir une sécurité accrue, de meilleures économies de carburant et une plus grande efficacité des transports.

Transition numérique et transformation technologique

Nous vivons dans un monde hyperconnecté avec de multiples technologies, l'Internet des objets (IoT) et le cloud. En 1995, environ 1 % de la population mondiale disposait d'une connexion Internet. Aujourd'hui, environ 40 % de la population est connectée, et le nombre d'appareils connectés à l'IoT continuera d'augmenter à un rythme soutenu au cours des prochaines années.

La transition numérique déclenche une transformation dans tous les domaines et touche tous les aspects de notre secteur, de la création de valeur client à la manière dont nous développons, produisons, travaillons et interagissons. Le groupe Volvo compte plus de 800 000 véhicules connectés en exploitation. Sur la base des données fournies, nous proposons de nouveaux services à nos clients dans le cadre de notre offre globale.

Nous voyons un potentiel d'augmentation de la valeur client en lien avec la transition numérique. Dans le même temps, nous devons nous conformer à l'évolution de la législation en matière de protection des données et garantir l'intégrité des données pour éviter toute perturbation de la fabrication et dans notre chaîne de valeur.